Renaud Daprile
Sophrologue et hypnothérapeute à Metz et à Solgne

Sophrologie en milieu scolaire


J’interviens pour la deuxième année consécutive au collège Louis Armand de Moulins les Metz, à la demande de Madame la principale, Madame Djenaoui que je remercie pour la confiance qu’elle m’accorde et me renouvelle. Je voulais ici partager mon expérience d’accompagnement d’élèves du dispositif  ULIS mais également  d’un groupe d’élèves de différentes classes sur la base du volontariat pour des séances de sophrologie.

La sophrologie devient de plus en plus présente, dans le milieu scolaire et apporte de nombreux outils permettant aux élèves de mieux gérer la pression, d’évacuer leur stress, de restaurer l’estime de soi et d’accroître la confiance en soi. Les séances avec le dispositif ULIS se font à raison d’une heure par semaine et par groupes d’une dizaine d’élèves et je travaille en coordination avec la professeure référente Mme Gonzalez. L’objectif était de leur faire découvrir la sophrologie, de permettre un temps calme dans la semaine, d’aider les élèves à mieux gérer la pression, mais également à aborder et  travailler sur l’estime de soi et  la confiance en soi. Les séances sont très agréables, et j’ai toujours un grand plaisir à travailler avec ces élèves qui sont appliqués, réceptifs et véritablement attachants. Nous travaillons ensemble sur la prise de conscience de leur corps, de la respiration, et  sur leur capacité à revenir à l’instant présent en calmant les pensées. Nous pratiquons des exercices de relaxation dynamique mais également de la relaxation associée à de la visualisation exercices qu’ils apprécient beaucoup. En fin de séance, chaque élève peut librement partager ses propres ressentis, sa propre expérience et c’est un moment d’échange et d’écoute important pour chacun d’eux. J’ai retrouvé cette année de nombreux élèves que j’avais déjà suivis la saison dernière, et je remarque qu’ils se détendent beaucoup plus rapidement et sont mieux concentrés, mais j’ai  également eu la chance de rencontrer de  nouveaux élèves qui se sont très rapidement prêtés au jeu et qui m’ont donné un retour très positif de leur rencontre avec la sophrologie. Le changement est encore plus perceptible pour certains élèves qui semblaient plus agités lorsque nous avions commencé les séances l’année dernière. Souvent des élèves viennent me voir individuellement en fin de séance, pour me dire qu’ils ont apprécié les exercices et exprimer leur bien-être et leur gratitude. Ces séances sont pour eux, un moment de calme et de sécurité, un moment qui leur permet d’apprendre à se détendre et mieux gérer ou évacuer certaines des émotions qui les submergent. La professeure référente a ainsi pu remarquer qu’à la suite des séances, l’ambiance de classe était propice aux différents apprentissages. Le groupe était plus calme et plus détendu d’après son retour certains élèves sont capables de réinvestir des connaissances en sophrologie pour gagner en confiance, pour se calmer, pour chasser une idée déplaisante.

Les autres séances au sein du collège se font par groupe d’une quinzaine d’élèves de différentes classes mélangées et sur la base du volontariat. Les élèves présents sont donc attentifs, et ces moments de calme et de tranquillité leur apprennent à mieux se connaître et à faire un peu redescendre la pression. Les écoliers français sont d’après certaines études parmi les plus stressés au monde, et après quelques séances de sophrologie les élèves en voient les bénéfices. Ils se sentent beaucoup plus détendus et plus posés. La gestion du stress, l’évacuation des pensées négatives et le retour au calme favorise l’attention, la concentration, et une meilleure mémorisation.

J’ai également eu la chance d’intervenir pour quelques séances au sein de deux lycées de Metz, le lycée Louis Vincent à l’initiative de Mme Rambeau, et le lycée Georges de la Tour,  à l’initiative de Mme Jacquot. Je remercie grandement ces deux professeures pour la confiance qu’elles m’ont accordée. Ces séances avaient pour but de faire découvrir la sophrologie aux étudiants  et de leur fournir des outils leur permettant de gérer la pression et le stress des examens. Les élèves étaient là aussi réceptifs et volontaires et toutes ces séances se sont déroulées dans une ambiance très agréable.

Les bénéfices de la sophrologie ne sont plus à prouver dans le milieu scolaire et je suis heureux de constater que nombre de professeurs et d’équipes éducatives ont le désir de faire découvrir les bienfaits de la sophrologie à leurs élèves par l’intermédiaire d’ateliers comme je peux les animer.

 

 

Bilan de madame Gonzalez, professeure référente classe ULIS collège Louis Armand

 

Projet sophrologie
Lors du groupe de pilotage du CESCE, il a été proposé de faire appel à un sophrologue afin de
proposer des séances aux élèves du collège identifiés comme ayant des problèmes de
comportement.
Les élèves du dispositif ULIS sont les premiers à avoir pu bénéficier de ces séances.
Le dispositif ULIS du collège Louis Armand est composé de 14 élèves âgés de 11 à 16 ans. Ils sont
en classe de référence de la sixième à la troisième.
Certains élèves du dispositif ont des problèmes de comportement sur les temps de vie scolaire
(récréation, cantine) mais aussi en classe. Les relations avec leurs pairs sont parfois difficiles.
Renaud Daprile a proposé aux élèves 6h de sophrologie.
Le groupe était composé de 6 à 13 élèves en fonction des semaines, pour des séances
hebdomadaires d’une heure.
Les objectifs étaient les suivants :
- faire découvrir aux élèves la sophrologie
- permettre un temps « calme » dans la semaine des élèves
- apprendre aux élèves différents exercices simples de détente, de respiration qu’ils pourraient
reproduire chez eux ou en classe
- améliorer le climat de classe
Les différentes séances se sont bien passées. Les élèves étaient ravis d’accueillir M. Daprile et de
participer aux exercices proposés.
Certains se sont montrés moins réceptifs, mais la capacité d’attention de certains élèves est plus
faible que pour d’autres.
Les exercices étaient ludiques, simples de compréhension ce qui a permis aux élèves de les retenir.
Ils sont à ce jour capables d’en reproduire une petite dizaine.
Durant les séances, certains élèves se sont endormis. Connaissant le stress permanent de certains,
cela prouve qu’ils se sont sentis en sécurité et qu’ils sont parvenus à se détendre.
Malgré quelques rires lors de la première séance, les élèves sont parvenus à se concentrer pour les
autres séances.
Il est arrivé également qu’une élève se sente envahie par diverses émotions et se mette à pleurer.
Il était plus difficile cependant à mettre en mots ce qu’ils ressentaient à la fin de chaque exercice.
Après chaque séance, l’ambiance de classe était propice aux différents apprentissages. Le groupe
était calme, détendu.
A présent, certains sont capables de réinvestir certaines connaissances en sophrologie pour gagner
en confiance en eux pour se calmer, pour chasser une idée déplaisante….
Le bilan est plus que positif pour le dispositif.

 


Articles similaires

Derniers articles

L'hypnose pour passer sereinement la période des fêtes

La Sophrologie pour renforcer le système immunitaire

Quand l'esprit guérit le corps

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Retrouvez Renaud DAPRILE sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Sophrologues